Accueil » Ergonomie » Manutention

Manutention

Manutention

Contrairement à la croyance populaire, la manutention est une activité de travail complexe.

Plusieurs blessures en lien avec cette activité surviennent au niveau du dos.

Il peut s'agir d'accidents (blessure soudaine) ou encore de blessures de fatigue (ou d'usure).

Mais comment prévenir les blessures ? Quelle est la bonne méthode de travail ?

L'IRSST, avec la collaboration du chercheur et ergonome Denys Denis, a élaboré 5 Principes d'action en manutention manuelle.
Vous trouverez ici des vidéos à ce sujet.

Par ailleurs, nous avons aussi élaborés nos propres capsules vidéos, inspirées des travaux de Denys Denis et de l'IRSST.

Principe 1
Chargement initial

Principe 2
Répartir la charge

Répartir la charge en manutention

Principe 3
Stabilisation

Stabilisation

Principe 4
Transitions

Transitions en manutention

Principe 5
Super techniques

Super techniques en manutention
  • Bras de levier en manutention manuelle
    Qu'est-ce que l'on veut dire par "bras de levier" en ergonomie ? Comment ça marche en manutention manuelle ? Le principe de bras de levier Selon wikipédia, le bras de levier est la distance séparant une extrémité du levier de son point d’appui. On peut bien sûr se servir de ce principe pour soulever une charge lourde… Lire la suite »Bras de levier en manutention manuelle
  • Gants de manutention
    Pourquoi utiliser des gants de manutention ? Voici mon opinion à ce sujet. C'est quoi des gants de manutention ? Pour faire simple, lorsqu'on parle de gants de manutention, on parle de gants qui vont vous aider à avoir une meilleure prise sur la charge, et qui vont aussi protéger vos mains. Vous pouvez consulter… Lire la suite »Gants de manutention
  • Fluidité en manutention manuelle
    C'est quoi le concept de fluidité en manutention manuelle ? On en parle ici ! Le concept de fluidité Selon le Larousse et Wikipédia, la fluidité est la capacité d'un fluide à s'écouler uniformément, sans résistance. Gardons cet état d'esprit pour la suite de cet article. La fluidité en manutention Pour qu'une manutention soit fluide, en gros, il… Lire la suite »Fluidité en manutention manuelle
  • Asymétrie en manutention manuelle
    Ça veut dire quoi, l'asymétrie ? Comment ça se transpose en manutention manuelle ? Définition de l'asymétrie Selon les dictionnaires Larousse et Robert, l'asymétrie, c'est tout simplement l'absence de symétrie. Et pour la symétrie, on parle d'une distribution régulière de parties, d'objets semblables de part et d'autre d'un axe. Un objet symétrique sera identique d'un… Lire la suite »Asymétrie en manutention manuelle
  • Ça veut dire quoi "Ergonomique" ?
    Que signifie l'expression ergonomique ? C'est quoi un équipement ergonomique ? Pour une souris, un clavier ? Une pelle ? La définition de "Ergonomique" * Vous pouvez consulter cette page web pour plus d'informations sur la définition de l'ergonomie. Le dictionnaire Larousse indique que le terme ergonomique "se dit d'un appareil, d'un matériel dont la… Lire la suite »Ça veut dire quoi "Ergonomique" ?

Nous offrons différentes formations en manutention, adaptées à vos besoins.

Pour les Travailleurs

Manutention pour travailleurs




Formation sur le terrain
Durée de 3,5 heures

Coach en Manutention

Manutention pour coach

Formation en salle
Webinaire
Durée de 7 heures (2 x 3,5 heures)

Pour les Ergothérapeutes

Manutention pour ergothérapeutes

Webinaire
Durée de 7 heures (2 x 3,5 heures)




Réglons-le tout de suite : La méthode de manutention "dos droit genoux fléchis"
n'est pas toujours la solution !

C'est pourtant la méthode qui est enseignée depuis des années...

Mais pourquoi cette méthode ne fonctionne pas ?

Il n'est pas toujours possible pour la personne qui veut soulever une charge de se pencher dans une "position parfaite" pour l'atteindre. Par exemple, si l'espace de travail est encombré, ou encore si l'objet à manipuler est d'un format bizarre, le travailleur ne pourra peut-être pas appliquer cette méthode.

Le travailleur ou la travailleuse doit aussi faire preuve d'un compromis entre le choix d'une méthode de manutention dite "sécuritaire", qui demande de dépenser de l'énergie pour se pencher, et une autre méthode plus rapide où il ou elle se penche moins et travaille plus vite.

Manutention - Méthode sécuritaire
Manutention - Flexion

La SIPM, ou Stratégie Intégrée de Prévention en Manutention, tient compte de la complexité du travail du manutentionnaire et de la variabilité du travail. On y tient compte aussi de la variabilité des individus qui font le travail.

Cette approche vise à donner au travailleur les bons outils et connaissances pour qu'il puisse prendre des décisions adaptées à son travail.
Il doit savoir comment :
- prendre les bonnes informations selon la situation
- choisir la meilleur façon de faire
- planifier sa journée de travail

Vous trouverez le document pdf ici, sur le site de l'IRSST.

Manutention - Femme asiatique

De 2015 à 2018, ce sont près de 2 500 à 3 000 manutentionnaires (et autres emplois assimilés) par année qui ont un dossier accepté en TMS à la CNESST. Un TMS est un trouble musculo-squelettique, soit une maladie qui touchent les articulations, les muscles et les tendons. On compte entre autre les tendinites, bursites et les maux de dos.

Pour la période de 2013 à 2017, la manutention aurait été en lien avec 56 % des blessures de type TMS indemnisées par la CNESST.

Par ailleurs, selon l'IRSST, pour la période de 2007 à 2011, le dos est impliqué dans près de 2/3 des lésions dues à la manutention (entorses, déchirures, foulures). Pour cette même période, plus de 80 % des lésions auraient été causées par un effort excessif.

Statistiques en manutention


La CNESST a élaboré une page très intéressante, sur laquelle on peut naviguer à travers des fiches décrivant les différents équipements de manutention. On y retrouve entre autre les brouettes, chariots, diables, tables et autres.

Chariot élévateur

Est-ce que les femmes peuvent soulever les mêmes charges que les hommes ?

Ont-elles les mêmes techniques pour la manutention ?

En gros, la littérature nous indique que non.

Selon Chaffin et coll. (2006), les femmes auraient en moyenne environ le 2/3 de la force des hommes (de 35 % à 86 % selon les muscles). En général, les femmes seraient beaucoup moins fortes que les hommes au niveau des bras. Mais attention, il y a des exceptions ! Certaines femmes sont beaucoup plus fortes que certains hommes !

Selon une étude de l'IRSST (2012), lorsque le poids d'une charge au sol est trop élevé, les femmes utilisent une technique que l'on appelle le "stoop". C'est-à-dire que plutôt que de se relever en "squat" (déplier les genoux en gardant le dos relativement droit), elles vont déplier d'abord les genoux, puis le dos par la suite. Ceci est plus efficient (moins de fatigue), mais les risques de blessures sont plus grands.

La formation aurait ici des effets limités. L'idéal est d'éliminer le problème à la source, soit de réduire le poids de la charge, ou d'augmenter la hauteur de la charge.


Les recommandations du HSE précisent par ailleurs que les charges maximales sont différentes pour les hommes et les femmes.

Douleur en manutention

Soyons clairs. Oui, l'obésité est un facteur de risque de blessure au dos lors de la manutention.

Selon la littérature (IRSST, 2013), le poids du tronc s'ajoute au chargement lombaire lors de la manutention, ce qui implique plus de risque de blessures chez les travailleurs obèses (ici ceux avec un IMC, soit un indice de masse corporelle, entre 30 et 35).

Manutention et obésité

L'âge pourrait être un facteur de risque de blessure en lien avec la manutention.

Selon la littérature (Chaffin et coll., 2006), les gens de 40 ans et plus auraient environ 5 % de moins de force musculaire. Pour les 60 ans et plus, c'est 20 % de la force musculaire en moins. Ceci serait d'autant plus vrai chez les travailleurs qui auraient fait un travail ardu au cours de leur vie.

Par ailleurs, selon un document produit par l'ASSTSAS en 2014, le CFST (Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail) en Suisse aurait recommandé de :
- réduire les poids de 16 % (hommes) et 9 % (femmes) après 35 ans ;
- réduire les poids de 37 % (hommes et femmes) après 50 ans.

Travailleur âgé

À son annexe B, la norme CSA Z1004 donne de bonnes informations sur les charges recommandées en manutention. Et ce, tant pour les efforts pour soulever et pour transporter, que pour pousser et tirer.

Oui, les formations en manutention peuvent vous aider à réduire les risques de blessures.

Par contre, avant de considérer que c'est la meilleure (ou la seule) solution, pensez à réduire les risques à la source !

Une modification des charges pour réduire le poids, et un réaménagement de l'environnement de travail pour éviter de prendre les charges au sol ; de bonnes idées à mettre en place !