Accueil » Manutention » Asymétrie en manutention manuelle

Asymétrie en manutention manuelle

Transport de valise en asymétrie


Ça veut dire quoi, l'asymétrie ?

Comment ça se transpose en manutention manuelle ?

Selon les dictionnaires Larousse et Robert, l'asymétrie, c'est tout simplement l'absence de symétrie, et donc l'absence d'une distribution régulière de parties, d'objets semblables de part et d'autre d'un axe.

Un objet symétrique sera identique d'un côté comme de l'autre. Pour un objet asymétrique, on notera des différences entre les deux côtés.

En manutention manuelle, on va parler d'asymétrie lorsque le corps n'est pas bien aligné (ou symétrique) lors de la manutention. Cette notion est en lien avec le deuxième principe en manutention manuelle, celui de la répartition de la charge (inspiré de Denys Denis et l'IRSST)

Ça peut arriver par exemple lorsqu'on transporte une charge d'un seul côté du corps. Et transporter une charge en asymétrie, ça peut représenter un risque supplémentaire de blessure, notamment pour le bas du dos (région lombaire).

Voyons ensemble quelques exemples.

Voici un exemple de transport impliquant une asymétrie. Sur l'image de gauche, je transporte une valise, du côté gauche de mon corps. Bien que plusieurs personnes adoptent cette façon de faire, ce n'est peut-être pas la meilleure méthode de travail.

Si cela est possible, il serait préférable de transporter 2 charges à la fois, une de chaque côté du corps. De cette façon, on peut conserver la symétrie du corps, en s'assurant que la charge soit similaire des deux côtés.

Transport de valise en asymétrie
Transport symétrique de valises

Et l'idéal : utiliser un équipement de manutention, comme un diable de manutention ou un chariot de transport. Résultat, on élimine le risque d'asymétrie à la source.

Un autre exemple serait le transport des sacs d'épicerie. On cherche ici aussi à équilibrer la charge de chaque côté du corps. Ce n'est peut-être pas la meilleure idée que de mettre toutes les conserves et liquides dans un sac, et les salades et les pains dans un autre sac !

Pour pelleter, habituellement on n'a pas vraiment le choix, il faut tenir la pelle d'un côté, ou de l'autre. On peut donc de retrouver avec une main guide (à l'arrière de la pelle) et une main support (près de la lame de la pelle). Cette situation cause de l'asymétrie au niveau du corps.

Pelleter à droite en asymétrie
Pelleter à droite, jeter la neige en asymétrie

Pour faire face à cette situation, l'une des solutions est d'alterner entre les côtés gauche et droit. Ça ne règlera pas le problème d'asymétrie durant le pelletage (on continue de pelleter d'un côté, ou de l'autre). Mais au moins, ça vous permettra d'équilibrer les efforts et les contraintes sur les deux côtés du corps, et pas seulement d'un côté.

Pelleter à gauche
Pelleter à gauche - Jeter la neige

Jeter la neige par-dessus son épaule, ce n'est pas une super bonne idée.

En plus de travailler en asymétrie, en général, on se retrouve en situation de torsion du bas du dos, et du cou. Ces mouvements, à longue, peuvent être dommageables pour le corps.

Ce n'est pas la méthode la plus sécuritaire !

Pelleter avec une torsion du dos et en asymétrie

Je crois que ça vaut largement la peine de bien s'installer, de prendre la neige devant soi, puis se retourner/pivoter au besoin avant de jeter la neige.

Pelleter en mode pivot 1
Pelleter en mode pivot 2
Pelleter en mode pivot 3

Transporter un sac sur l'épaule, c'est un autre exemple de manutention en asymétrie. En général, les gens choisirons ce mode opératoire si ils ont de longues distances à parcourir. Ici, la charge est placée sur l'épaule droite, et donc l'effort musculaire est fait davantage du côté droit. Ceci peut amener des tensions au bas du dos, puisque la colonne doit compenser pour le fait que la charge est légèrement décentrée.

Transport de sac en asymétrie
Transport de sac sur l'épaule en asymétrie

L'une des choses que l'on peut faire, c'est d'alterner le sac entre les deux côtés du corps. On évite alors de toujours travailler en asymétrie du même côté. Ça donne une petite pause à l'autre côté du corps, et ça aide à répartir les efforts entre les deux côtés.

Transport de sac en asymétrie
Transport de sac sur l'épaule gauche

Une autre façon de faire, c'est de transporter le sac devant soi, de façon centrée. Or, cette méthode peut être plus difficile physiquement pour les bras. Si l'on a de longues distances à faire, il demeure possible d'alterner enter cette méthode et le transport sur une épaule, pour mieux distribuer les efforts sur l'ensemble du corps.

Mais l'idéal, si c'est possible, ce serait de positionner le véhicule à proximité pour réduire la distance de déplacement avec le sac. On pourrait alors régler le problème à la source. Ou encore, selon le contexte (par exemple pour des sacs de terre dans un grand jardin), d'utiliser un équipement de manutention comme une brouette, par exemple.

Transport de sac dans les bras

Article rédigé par Emmanuel Benoit, Ergonome, CRIA
 © Tous droits réservés

Les vidéos et photos ont été prises avec
la collaboration de Benjamin Reid-Soucy
et de l'APSAM

Emmanuel Benoit Ergonome

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *