Accueil » Ergonomie de Bureau » Douleurs aux poignets au bureau

Douleurs aux poignets au bureau

Douleur au poignet


Parlons maintenant des douleurs aux poignets en lien avec le travail de bureau.

Quelles sont les causes habituelles ?

Comment tenter de corriger le problème ?


Les points d’appui sur les poignets

La première chose à vérifier si vous avez des douleurs, c’est de voir si vous prenez appui directement sur le bureau ou sur le clavier avec vos poignets. C’est ce que l’on semble voir sur l’image ici à droite. La dame semble prendre un appui sur ses poignets, d’autant plus que son corps est penché vers l’avant.

Idéalement, lorsqu’on travaille avec le clavier sur la table (et non pas sur un support à clavier), ce sont les avant-bras qui devraient être déposés sur la table, et non pas les poignets. Il faut alors que la table soit assez profonde pour pouvoir y déposer les bras. Une largeur de 24 » à 30 » peut habituellement faire l’affaire. La seconde image de droite montre une femme dont l’appui semble plus approprié à son avant-bras gauche.

Appui sur les poignets au bureau, douleurs
Bras bien appuyé


La hauteur par rapport à la table

Si votre table est trop haute, il est possible que vous preniez appui sur votre table directement au niveau des poignets. Il est aussi possible que vous travaillez avec les poignets en flexion, soit fléchis vers le bas (comme à l’image ici à droite). Ce n’est vraiment pas l’idéal !

Si la table est trop basse, alors c’est le contraire. Vous pourriez vous retrouver avec les poignets en extension, comme sur la 2ème image ici à droite. Encore là, pas idéal.


Pour un travail au clavier sécuritaire, la hauteur de la table devrait permettre à vos poignets d’avoir une position assez neutre. L’image ci-dessous montre une position des poignets qui semble neutre.

Poignets droits
Flexion des poignets et appui sur le bureau, douleurs
Extension des poignets et appui sur le bureau, douleurs

L’utilisation d’une table ajustable en hauteur peut permettre d’ajuster la hauteur correctement, mais aussi de la faire varier durant la journée. Ceci permet alors aux poignets de changer de position légèrement, et d’éviter de rester fixes.


La reconnaissance vocale

Elle peut permettre de régler une bonne partie du problème à la source, en réduisant l’utilisation du clavier.

Cliquez ici pour plus d’informations sur cette solution.


Reconnaissance vocale ordinateur


Le clavier ergonomique

L’utilisation d’un clavier standard, ou clavier droit, peut impliquer des postures difficiles pour les poignets. On les appelle déviations cubitales (voir l’image à droite).

Selon la littérature, il existe certaines indications que l’utilisation d’un clavier ergonomique de type « split keyboard » pourrait possiblement vous aider, surtout pour prévenir le syndrome du canal carpien. Un tel clavier permet de garder les poignets en position plus neutre.

Voir image ici-bas, et cliquez pour suivre le lien, pour plus d’infos.

Clavier Microsoft


Le tapis de souris

En avez-vous vraiment besoin ??

Je conseille en général de le retirer, surtout s’il est muni d’un repose-poignet. En effet, le repose-poignet peut donner un faux sentiment de sécurité, et certaines personnes vont avoir tendance à s’appuyer sur leur poignet. Non, ce n’est pas une bonne idée.

Il est possible d’utiliser la souris directement sur la table.

Poignets en mauvaise position













Utiliser deux souris

Si les douleurs se retrouvent plus de votre côté dominant (par exemple le poignet droit), essayez d’ajouter une 2ème souris à gauche, pour vous donner des temps de récupération. Et donnez-vous le temps ! On a besoin d’au moins 3 ou 4 semaines pour s’habituer au changement.

Souris à gauche et à droite



Article rédigé par Emmanuel Benoit, Ergonome, CRIA
 © Tous droits réservés

Emmanuel Benoit, Ergonome, CRIA

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *