Accueil » Manutention » Mal de dos - Conseils d'un Ergonome

Mal de dos - Conseils d'un Ergonome

Mal de dos


"J'ai un mal de dos".

"Comment pouvez-vous m'aider avec l'ergonomie ?"

On va commencer par vous expliquer des concepts de base, puis vous poser quelques questions.


Les facteurs de risque du mal de dos

Le mal de dos peut avoir différentes causes. Je n'entrerai pas ici dans les diagnostics et autres conditions (entorse lombaire, lombalgie, hernie discale, scoliose). Chaque humain est différent. Mais les facteurs de risque, eux, restent en général les mêmes pour tout le monde :

Facteurs de risque du mal de dos

Selon la CNESST, en 2019, les maux de dos représentent la cause la plus fréquente de dossiers pour accidents du travail.

Et bien sûr, le problème survient surtout lorsqu'on a la combinaison de plusieurs facteurs de risque. Par exemple, si quelqu'un pellette en prenant de grosses pelletées (force/intensité), qu'il prend 15 pelletées par minute (fréquence/répétitivité), et pendant longtemps, voir 1 heure (durée), cette personne se met probablement plus à risque de blessure que quelqu'un qui pellete plus lentement, avec de plus petites pelletées.

Pelleter


Quel travail vous faites ?

Bien entendu, les facteurs de risque du mal de dos ne sont pas les mêmes si vous travaillez dans un bureau que si vous êtes un ouvrier de construction. Il est assez clair que d'un côté, on parlera de travail assis, voir même sédentaire, et de l'autre, d'un travail physique, avec des mouvements, des postures, et debout.


La posture assise et debout

"C'est mieux de travailler assis ou debout ?"

L'Ordre des physiothérapeutes indique qu'il est important d’alterner et de varier les positions autant que possible (assis, debout, accroupi, etc.). Le but, c'est de permettre au corps de changer de position plusieurs fois par jour, pour ne pas toujours stimuler les mêmes structures du corps.

Le corps humain est fait pour bouger : c'est mieux d'alterner entre les deux !

Et donc l'acquisition d'un bureau assis-debout pourrait peut-être vous aider.


Soulever des charges lourdes et mal de dos

La manutention est une cause bien connue du mal de dos. Selon l'IRSST, le dos serait le siège de lésion pour 65,7 % des lésions en lien avec les activités de manutention.

"Alors on fait quoi ?"

On peut commencer par lire la page manutention et mon article sur les limites de la méthode "dos droit genoux fléchis" pour des conseils de base.

Les solutions peuvent inclure entre autre :

  • réduire la charge (exemple, diviser le contenu d'une boite en 2 boites)
  • utiliser un équipement de manutention (chariot, diable de manutention)
  • porter des gants antidérapants pour avoir une meilleure prise
  • demander l'aide d'une autre personne au besoin pour déplacer une charge lourde

J'ai aussi mis en ligne des vidéos portant sur la manutention manuelle.

manutention et mal de dos


Stress et mal de dos

Oui, le stress est un facteur de risque. Selon le CCHST, on ressent un plus grand stress notamment si on n'exerce aucun contrôle son propre rythme de travail. Le stress peut ensuite augmenter les tensions dans son propre corps, augmenter la fatigue, et favoriser les blessures. Il faut donc voir à tenir compte du rythme de chacun !


Mouvements et mal de dos

Le mal de dos pourrait être en lien avec des mouvements fréquents ou répétitifs, ou encore des postures du dos. Par exemple, certain(es) préposés(es) aux chambres doivent se pencher assez régulièrement pour faire les lits et installer les draps.

Selon le CCHST et un ouvrage de l'IRSST, il n'y a pas vraiment de règles précises pour nous indiquer si le travail est considéré peu ou très répétitif. Certains chercheurs diront que le travail est répétitif si la tâche est réalisée environ à toutes les 30 secondes, mais il faut aussi tenir compte des autres facteurs de risque présents (force combinée, durée, temps de récupération, etc.).

Et il faut tenir compte de l'amplitude des mouvements. Se pencher "un peu" (voir à 20 degrés) n'est pas la même chose que se pencher "beaucoup" (par exemple à 60 degrés). Le travail en position accroupie pourrait aussi jouer un rôle ici.

femme de chambre et mal de dos
jardinage et mal de dos


Des solutions !

Vous comprenez : l'idée, c'est de réduire le nombre de mouvements, la durée, et l'amplitude des mouvements.
Un exemple de solution ici (image ci-jointe) serait d'alterner le travailler entre la femme et l'homme pour le jardinage, pour éviter qu'elle ne fasse le désherbage trop longtemps d'affilé. Une autre solution pourrait être de faire par exemple 1 heure de jardinage, puis d'aller faire autre chose pour prendre une pause !


Et bien sûr...

Cet article ne vise pas à couvrir toutes les possibilités que l'on peut rencontrer en lien avec le mal de dos. L'objectif est simplement de fournir des informations de base en ergonomie pour vous aider à prévenir les douleurs et les blessures.

Dans le doute, rien ne vaut une bonne consultation avec un ergonome professionnel !

Article rédigé par Emmanuel Benoit, Ergonome, CRIA
 © Tous droits réservés

Emmanuel Benoit Ergonome

Vous pourriez aimer aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *