Accueil » Bureau » Éclairage

Éclairage

Couché de soleil

Quel est le niveau d’éclairage idéal pour le travail de bureau ?

Comment bien disposer l’éclairage ?

Quel type d’éclairage est le meilleur ?

Nos réponses ici !


Ce qu’il faut savoir en gros

Pour le travail à l’ordinateur, voici un résumé des points qui sont probablement les plus importants :

  • Faire attention à ne pas avoir d’éblouissement. À ce sujet, faire attention à la lumière devant les yeux causée par une lampe, la réflexion sur la table ou sur l’écran ;
  • Préférer un éclairage diffus et indirect. Par exemple, des lampes qui éclairent le plafond et dont la lumière est ensuite réfléchie vers le bas ;
  • Préférer des ampoules incandescentes, pour un meilleur rendu des couleurs. À ce sujet, une température de 3000K à 4000K serait à privilégier ;
  • Aussi, toujours s’assurer que l’écran est à 90 degrés de la fenêtre ;
  • Mettre l’éclairage de chaque côté de la personne, et non pas devant ou derrière ;
  • S’assurer d’avoir assez d’éclairage, et d’avoir un éclairage uniforme.
Éclairage au bureau


Le niveau d’éclairement

Selon la littérature, les tâches avec des exigences visuelles simples nécessitent un niveau d’éclairement de l’ordre de 200 lux à 500 lux. Ce dernier se mesure à l’aide d’un luxmètre, que l’on peut se procurer pour moins de 100 $.

Ensuite, selon la norme CSA Z412, pour le travail dans un bureau fermé, le niveau d’éclairement horizontal (sur la table) recommandé est de 500 lux.

Mais connaitre le niveau d’éclairement n’est pas suffisant, il y a d’autres éléments à tenir en compte.


Les types d’éclairage


Éclairage naturel et électrique

Le soleil peut servir de source d’éclairage naturelle, via les fenêtres, s’il y a lieu. Les luminaires et lampes peuvent alors servir d’appoint, et donner une marge de manœuvre quant au niveau de luminosité dans le bureau.

L’un des aspects les plus importants ici est de s’assurer que le niveau d’éclairement, en plus d’être suffisant, reste assez uniforme dans le bureau. On veut éviter les zones d’ombre.

On cherche également à éviter d’avoir des sources lumineuses placées devant vous lorsque vous travaillez avec un écran d’ordinateur. La lumière doit donc parvenir de la bonne direction !

Si vous êtes en télétravail, prenez quelques minutes pour vous assurer que votre éclairage est adéquat !


Sources directes et indirectes

L’éclairage peut venir de sources directes, ou indirectes (par exemple, un luminaire dont la lumière se réfléchie au plafond avant de redescendre vers la table). La position de votre bureau devra tenir compte de ces éléments. À titre d’exemple, pour un éclairage directe, on voudra placer le bureau légèrement dans une position un peu décalée par rapport à la source de lumière, pour éviter les éblouissements.

Éclairage en ergonomie


La température de l’éclairage

Selon la littérature, il serait préférable de choisir des sources de lumière dont la chromacité, ou température, se situe entre 3000 K et 4000K. Ceci donne un éclairage plus neutre, ce qui convient à la plupart des bureaux.


Et bien sûr…

L’objectif de cet article est de fournir des éléments de base sur l’éclairage au bureau. Il ne vise pas à couvrir toutes les possibilités que l’on peut rencontrer dans une intervention ergonomique.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel !

Article rédigé par Emmanuel Benoit, Ergonome, CRIA
 © Tous droits réservés

Emmanuel Benoit, Ergonome, CRIA


Crédit photo – PicJumbo


Vous pourriez aimer aussi