Aller au contenu
Accueil » Ergonomie » Le Travail au Froid

Le Travail au Froid

Froid en hiver et flocon


Quels sont les risques reliés au travail au froid ?

Quelles sont les limites recommandées ?

Regardons ça ensemble...


Les Risques Reliés au Travail au Froid

Les Risques d'Infarctus

Selon l'Observatoire de la prévention de l'Institut de cardiologie de Montréal (article de janvier 2018), le travail au froid contribue à la vasoconstriction du système sanguin et à l'augmentation de la pression artérielle. Ceci peut augmenter les risques d'infarctus du myocarde, notamment lors d'une activité considérée très exigeante pour le système cardiovasculaire comme pelleter la neige. Cet article porte notamment sur une étude publiée en février 2017.

Et voici une information intéressante et importante : l’augmentation du risque d'infarctus ne serait en lien avec l’âge ou d'autres facteurs de risque cardiovasculaire. L'étude pointe d'ailleurs vers un risque plus élevé chez les hommes. Donc par précaution, peut importe votre âge, messieurs, il est recommandé d'y aller tranquillement !

Pelleter la neige - Travail au froid
Coeur


Les Risques d'Engelures

Le travail au froid peut amener des engelures à certaines parties du corps, dont notamment les parties du corps habituellement non recouvertes (le nez, les joues), mais aussi les extrémités (les pieds, les mains). Et si l'on laisse le froid s'installer, alors c'est le risque de gangrène qui guette.

Selon la CNESST, le risque de gelure est considéré élevé pour un indice de refroidissement éolien entre -28 °C et -39 °C La peau exposée peut alors geler en 10 à 30 minutes. Il est donc recommandé de couvrir toute la peau exposée.

Une autre piste de solution ; utiliser des pads chauffants à usage unique pour les mains et les pieds peut aider à garder les extrémités au chaud.

Et juste pour votre information, pour ceux qui aiment savoir où sont les limites, à -55 °C, le risque de gelures (et d'hypothermie) est considéré extrême. On reste à l'intérieur.



Toe warmers pour le travail au froid


Les Risques d'Hypothermie lors du Travail au Froid

Selon un article très complet paru dans Prévention au travail, l'hypothermie survient lorsque la température du corps descend sous la normale de 37 °C. Le travail au froid peut alors amener une baisse de vigilance et de la difficulté à prendre des décisions rationnelles.

Pour prévenir ce risque, le mieux est de porter plusieurs couches de vêtements pour aider à conserver sa chaleur. Optez pour des vêtements qui laissent s'évaporer la sueur, qui aident à couper le vent et qui sont imperméables. Il faut aussi faire attention d'équilibrer les vêtements avec le travail que l'on fait, pour éviter de trop transpirer.

Vêtements chauds pour travailler au froid
Eau chaude pour travail au froid

Pour aider à produire de la chaleur, vous pouvez aussi considérer de boire un liquide chaud (mais pas du café), ou encore d'y aller avec une bonne soupe chaude.

Et le signal d'alarme ? Si vous grelottez, c'est le temps de retourner au chaud pour éviter les risques d'hypothermie.


Ça Commence à Quelle T°, le Travail au Froid ?

Voilà une question pertinente !

Tel que mentionné précédemment, selon un document de la CNESST, les risques de gelures et d'hypothermie augmentent lorsque l'indice de refroidissement éolien diminue. Entre -10 °C à -27 °C, la CNESST parle de risques de gelures modérés. De -28 °C à -39 °C, elle considère les risques élevés. Et de -40 °C à -47 °C , les risques sont très élevés.

La CNESST émet des recommandation de la durée maximale d'exposition au froid selon la température et la vitesse du vent. Par exemple, à -30 °C sans vent, on peut travailler dehors durant 2 heures avant de prendre une pause. Mais à -30 °C avec un vent de 32 km/h (très venteux), la durée recommandée est de seulement 30 minutes.

Pour consulter les données complètes, je vous invite à jeter un oeil sur ce document très complet de la CNESST.

Froid l'hiver avec flocon

Photos : 123rf


Et bien sûr...

Le but ici est de vous fournir des conseils de base pour le travail au froid. Dans le doute, consultez un médecin ou un autre professionnel de la santé. Et assurez-vous de rester bien au chaud !

Article rédigé par Emmanuel Benoit, Ergonome, CRIA
 © Tous droits réservés

Emmanuel Benoit Ergonome

Vous pourriez aimer aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.